09.72.61.15.37 hello@bslportage.fr 105 rue Jules Guesde 92300 LEVALLOIS-PERRET Lun-Ven 9h-17h

Le portage salarial : avantages et inconvénients

07 Août 2021

Avec tous les statuts juridiques possibles pour un indépendant, il peut être difficile de faire son choix. De son côté, le portage salarial est l’une des options les plus appréciées ces dernières années. Tour d’horizon des avantages et inconvénients du statut de salarié porté.

Les avantages du portage salarial

Le statut de salarié porté regroupe l’autonomie d’une création d’entreprise et le confort du salariat. C’est la raison pour laquelle il séduit toujours plus d’indépendants. Voyons maintenant les avantages qu’une entreprise de portage a à vous offrir !

Même protection sociale que pour un salarié

En tant que salarié porté, le professionnel est rattaché au régime général de la Sécurité sociale et affilié à la caisse d’Assurance Maladie. Ce statut lui donne alors droit au remboursement des soins de santé, que ce soit pour un congé maladie ou maternité.

Le portage salarial permet aussi de prétendre à des indemnités journalières dans le cas d’un arrêt de travail. Le montant de ces indemnités représente 50 % du salaire journalier de base, ce dernier correspondant à la moyenne des derniers salaires bruts perçus par le professionnel.

La protection sociale est un sujet plus complexe pour un entrepreneur indépendant. C’est justement l’avantage majeur d’être salarié d’une entreprise : avoir droit à une couverture des soins de santé, des congés payés, et d’une mutuelle d’entreprise. Ainsi, le portage salarial permet de combiner une activité indépendante avec une protection sociale complète.

Un gain de temps pour son activité

La création d’entreprise demande beaucoup de temps et d’énergie. Mais la gestion quotidienne d’une entreprise peut être bien pire : entre la facturation, les paiements, les déclarations, la gestion clients et l’activité en elle-même, travailler pour soi devient bien plus qu’un emploi à temps complet.

De ce côté-là, le portage salarial s’impose comme la meilleure alternative pour éviter ces désagréments. L’entreprise de portage se charge de toutes vos tâches fiscales, juridiques et administratives. Elle gère la déclaration de vos charges, et s’occupe de facturer vos clients durant les différentes missions.

En somme, vous avez uniquement un compte-rendu mensuel à fournir à votre entreprise de portage : pour déclarer votre nombre d’heures travaillées, ainsi que vos frais professionnels.

Un salarié avec une grande autonomie

En tant que salarié porté, vous exercez votre activité en totale autonomie. C’est vous qui êtes chargé de prospecter et trouver vos clients, et vous êtes libres de fixer vos tarifs comme bon vous semble.

Il n’y a pas de limites de chiffre d’affaires annuel, contrairement au statut d’auto-entreprise souvent choisi par les indépendants. À l’inverse, il n’y pas non plus de chiffre d’affaires minimum exigé : vous pouvez donc adapter votre activité selon vos envies et besoins. Certaines périodes seront plus propices que d’autres à une charge plus légère de travail, notamment si vous souhaitez passer du temps avec votre famille ou vous reposer.

Faire appel à une entreprise de portage vous offre donc un emploi du temps parfaitement en phase avec votre vie personnelle. C’est un statut qui s’adapte aussi bien à un consultant à la retraite, qu’un professionnel à temps partiel ou souhaitant débuter une nouvelle activité.

Un accompagnement unique en tant qu’indépendant

La vie d’indépendant rime bien souvent avec isolement. Le professionnel doit se construire un réseau par ses propres moyens, et cette situation prend parfois du temps.

Mais avec une entreprise de portage salarial, vous intégrez un véritable réseau de consultant et indépendants comme vous. Vous bénéficiez aussi de formations et d’ateliers pour vous accompagner dans vos missions, et recevez des offres de mission grâce à ce réseau. L’entreprise de portage présente le soutien nécessaire à une activité indépendante, mais inexistant lors d’une création d’entreprise.

Les inconvénients du portage salarial

Dans tout statut juridique, il y a forcément des inconvénients qui accompagnent les avantages. Bien que le statut particulier de salarié porté apporte de nombreux avantages, voici les quelques inconvénients à connaître avant de se lancer.

Des frais de gestion prélevés sur le chiffre d’affaires

Le principe d’une entreprise de portage est simple : elle vous embauche, vous délivre des fiches de paie, et s’occupe de vos tâches administratives. De votre côté, vous exercez votre activité de manière indépendante et autonome, au même titre que dans le cadre d’une création d’entreprise.

Mais l’entreprise de portage ne vous propose pas uniquement la gestion de vos tâches fiscales, juridiques et administratives. Elle vous offre la possibilité d’intégrer un réseau de professionnels et consultants, un accompagnement dans toutes vos missions, ainsi que l’accès à des formations et ateliers pour mener à bien vos missions.

De tels services ne peuvent être donnés gratuitement, et c’est là qu’interviennent les frais de gestion : l’entreprise de portage prélève un certain pourcentage de votre chiffre d’affaires, qui se situe généralement entre 7 % et 10 %. Ce pourcentage représente simplement la rémunération de l’entreprise de portage, en échange des nombreux services auxquels vous avez le droit.

Des réglementations strictes sur certains points de l’activité

Bien que le salarié porté soit totalement libre dans le choix de ses missions et dans ses tarifs, il existe certaines réglementations concernant l’accès au portage salarial et les niveaux de rémunération.

Exercer en portage salarial est une activité réservée à des professionnels dont l’expertise a été confirmée par des années d’expérience. C’est un statut qui n’est donc pas ouvert aux débutants.

En effet, l’article L. 1254-2.-I. du Code du travail mentionne la condition suivante : « Le salarié porté justifie d’une expertise, d’une qualification et d’une autonomie qui lui permet de rechercher lui-même ses clients et de convenir avec eux des conditions d’exécution de sa prestation et de son prix. »

Concernant le niveau de rémunération du salarié porté, il doit être de 2 534 € bruts au minimum s’il s’agit de temps plein. Ce qui représente un tarif journalier d’au moins 300 €.

Enfin, il est à noter que le portage salarial n’est ouvert qu’aux activités de prestations de services et de conseil. Dans le cadre d’une profession réglementée telle que médecin ou avocat, il n’est donc pas possible d’exercer sous le statut de salarié porté.

Des cotisations plus élevées que pour un statut indépendant

Le montant des cotisations sociales est plus élevé pour un salarié porté que pour un indépendant entrepreneur.

Cela paraît logique, puisque le salarié porté bénéficie, de son côté, d’une protection sociale plus grande. À vous de choisir quelle option vous préférez, entre avoir l’esprit serein ou payer moins de cotisations !

Besoin d'aide ?